Tout ce qu’il faut savoir sur le dépistage du cancer colorectal

Tout ce qu’il faut savoir sur le dépistage du cancer colorectal

La dernière partie du tube digestif, appelé gros intestin, représente un élément qui prolonge l’intestin grêle. Également appelé côlon, ce dernier se prolonge par le rectum et l’anus. L’un des cancers les plus fréquents chez les personnes adultes est celui du colorectal. D’ailleurs, plus de 43 000 personnes sont atteintes de ce cancer tous les ans en France et plus de 18 000 en meurent. Pour éviter le pire, il convient de se faire dépister dès l’apparition des premiers signes inhabituels liés à la digestion. Sachez qu’un diagnostic à temps peut vous permettre de guérir totalement de cette maladie.

Les paragraphes ci-après vous donnent toutes les informations importantes sur le dépistage du cancer colorectal.

Pourquoi il est important de se faire dépister ?

Comme tous les autres types de cancers, celui colorectal peut évoluer sans présenter des symptômes spécifiques. Pourtant, lorsque la maladie est à un stade avancé et commence à montrer des signes extérieurs, il se peut qu’elle soit difficile à guérir.

Un diagnostic tardif peut donc être dangereux pour votre santé et même pour votre vie. Cela dit, le fait de se faire dépister de manière régulière est une très bonne solution. Cette technique vous aide à prendre connaissance de votre état de santé et surtout à identifier ce cancer au début de son développement. Votre médecin peut alors trouver des solutions pour traiter la maladie avant qu’elle ne s’aggrave.

Pour vous aider dans le dépistage du cancer colorectal, le programme Mars bleu peut vous être d’une grande aide.

Comment se passe le dépistage du cancer colorectal ?

En France, le dépistage de ce type de cancer est accessible à toutes les personnes qui ont de 50 à 74 ans. Le dépistage se fait à partir d’un test immunologique qui permet de savoir si la selle est composée de sang ou non. Ce test est vraiment facile à utiliser et les résultats ne se font pas attendre. D’ailleurs, avec Mars bleu, le test peut être effectué chez soi sans l’aide d’un médecin. L’existence de cette technique innovante doit pouvoir diminuer le taux de mortalité lié à ce cancer en France et dans le monde entier.

Lorsque cette maladie est détectée tôt, elle peut être traitée facilement.

Véritable passionnée par la santé, je vous propose un condensé des meilleures pratiques actuelles, informations santé à ne pas rater, et conseils en tous genres pour bien se porter.

Autres articles associés