Faire la différence entre être gras et avoir l’estomac gonflé

Faire la différence entre être gras et avoir l’estomac gonflé

Vous sentez que vous prenez de plus en plus du ventre et vous en concluez que vous avez encore grossi. Vous rêvez d’avoir un ventre plat pour pouvoir vous mettre en bikini à la plage pour l’été,  mais après avoir ingurgité chips, soda et tout autre aliment de ce genre, vous êtes loin de ce résultat. Il faut savoir justement qu’avec ce mode d’alimentation, ce n’est pas que vous avez grossi, votre estomac s’est gonflé et vous êtes victime de ce qu’on appelle le « ballonnement abdominal ». La bonne nouvelle ? Les experts disent que le ballonnement de l’estomac est un état que vous pouvez éviter facilement !

Quelles sont les causes de l’accumulation de gaz qui font des ravages et qui vous font paraitre plus gras que vous ne l’êtes ? Voici les réponses d’experts ainsi que leurs conseils estomac-minceur.

Éviter la constipation.

Trop peu de fibres, d’activités physiques et de fluides peuvent conduire à la constipation et peuvent entrainer les ballonnements. Pour éviter cette situation, adopter une alimentation riche en fibres à raison de 25 grammes par jour pour les femmes et 38 pour les hommes. Les fibres se trouvent généralement dans les graines entières, les fruits, les légumes et les noix. Il faut aussi boire beaucoup d’eau à raison de 6 à 8 verres par jour. Et la dernière chose est bien sûr de faire de l’exercice physique au moins 30 min par jour, cinq fois par semaine.

Éliminer toutes allergies alimentaires ou l’intolérance au lactose

Les allergies alimentaires et les intolérances peuvent provoquer des gaz et des ballonnements. Mais ceux-ci doivent être confirmés par votre médecin. Beaucoup de gens s’auto diagnostique sur ces conditions et éliminent inutilement des produits laitiers sains et les graines entières de leur alimentation. Si vous croyez que vous avez une allergie ou une intolérance, consultez votre médecin pour des tests. Vous pouvez bénéficier de la réduction de la quantité de l’aliment suspect ou de manger d’autres aliments. Dans le cas des produits laitiers, le médecin peut aider à choisir les fromages et les yaourts âgés, qui sont plus faibles en lactose.

Ne mangez pas trop vite

Manger trop vite et donc ne pas bien mâcher votre nourriture peut provoquer la déglutie d’air qui conduit à des ballonnements. Il vous faut donc apprendre à ralentir et profiter de votre nourriture. Le temps d’un repas devrait durer au minimum 30 minutes. Aussi, gardez à l’esprit que la digestion commence dans la bouche et que vous pouvez diminuer le ballonnement juste en mâchant un peu plus vos aliments. Il y a un autre avantage à ralentir les choses. Lorsque vous prenez votre temps de mâcher à fond, le goût de votre nourriture, votre collation ou votre repas devient plus satisfaisant. Et des études ont montré que si vous mangez plus lentement, vous pouvez finir par manger moins.

Ne pas exagérer les boissons gazeuses.

Le « fizz » contenu dans les boissons gazeuses (même les amaigrissantes) peut provoquer des gaz. Au lieu d’abuser de ce genre de boisson, préférer de l’eau aromatisée au citron ou au concombre. Ou tout simplement, réduisez votre consommation quotidienne de boissons gazeuses. Essayez le thé à la menthe pour une boisson apaisante et qui en plus aide à réduire le ballonnement.

N’abusez pas des Chewing-gums

Le chewing-gum peut aussi conduire à avaler de l’air, ce qui peut causer des ballonnements. Si vous avez l’habitude des chewing-gums, penser à prendre des gommes avec succion sur un morceau de bonbons durs ou une collation riche en fibres comme les fruits, les légumes, ou du maïs soufflé faible en gras.

Limiter le sodium.

Les aliments hautement transformés ont tendance à être riches en sodium et faible en fibres. Cela contribue à la sensation de ballonnement. Prenez l’habitude de lire les étiquettes des aliments. Lors de l’achat des aliments transformés comme les conserves ou les surgelés, optez pour les produits qui n’ont pas plus de 500 mg de sodium par portion. Regarder bien les étiquettes et préférer celles qui affichent « sans sodium », « faible teneur en sodium » ou même « très faible teneur en sodium ».

 

 

Véritable passionnée par la santé, je vous propose un condensé des meilleures pratiques actuelles, informations santé à ne pas rater, et conseils en tous genres pour bien se porter.

Autres articles associés