Rétractation des gencives : causes, symptômes, prévention et solutions

Rétractation des gencives : causes, symptômes, prévention et solutions

La rétractation des gencives est une problématique bucco-dentaire très courante chez les patients. Nombreuses sont les causes à l’origine de son déclenchement. En phase avancée, cette situation pathologique peut avoir des répercussions assez graves sur votre santé bucco-dentaire. Il va de soi que vous appreniez à identifier ses symptômes au plus tôt afin de mettre en œuvre les solutions adéquates.

Qu’est-ce que la rétractation des gencives ?

Plus communément appelée récession gingivale, la rétractation des gencives est une condition pathologique qui affecte les gencives. Elle se manifeste progressivement et se matérialise par une diminution des tissus gingivaux, de sorte que la racine de la dent affectée est mise à découvert. Si vous avez l’impression que vos dents sont plus longues que d’habitude, il y a fort à parier que vos gencives se sont rétractées, laissant donc apparaître le prolongement de votre dent. Généralement, les canines et prémolaires sont plus exposées à cette pathologie qui, en plus de favoriser l’apparition d’une sensibilité dentaire,  peut induire une mobilité dentaire, voire la perte des dents touchées dans les conditions les plus sévères.

Causes de la rétractation des gencives

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine de la récession gingivale. Dans la plupart des cas, cette situation est le résultat d’une hygiène bucco-dentaire incomplète menant à une accumulation de bactéries sur et entre les dents source d’une inflammation de la gencive, d’un brossage trop vigoureux, du bruxisme (serrage ou grincement répétitif des dents), du tabagisme, d’un piercing sur la langue/les lèvres, ou d’une carence en vitamine C.

Symptômes de la récession gingivale

La rétractation des gencives n’est pas soudaine. Elle se manifeste au fil du temps. Néanmoins, si vous remarquez un prolongement inhabituel de vos dents, des gencives rouges et gonflées, l’apparition de la racine des dents (de couleur différente comparée à l’émail), une sensibilité dentaire, ou encore si vous avez une mauvaise haleine persistante, il est possible que vos gencives soient sujettes à une rétractation. Pour venir à bout de cette pathologie, la première démarche consiste à prendre rendez-vous avec un chirurgien-dentiste qui, en fonction de la gravité, envisagera les soins adéquats.

Comment prévenir et traiter la rétractation des gencives ?

Pour prévenir la récession gingivale, il est important d’accorder une attention particulière à votre hygiène bucco-dentaire. Un brossage trop vigoureux ou incomplet, le tabagisme, ainsi que les piercings sont à bannir. Pensez également à surveiller régulièrement l’état de vos dents et gencives, chez votre chirurgien-dentiste. Ce faisant, vous pourrez détecter au plus tôt cette pathologie et stopper son évolution par un nettoyage professionnel (avec un détartrage, par exemple). Si la récession est trop importante, le recours à une greffe de tissus, lors d’une intervention chirurgicale est envisageable. Dans tous les cas, pour réduire les risques d’apparition d’une rétractation des gencives, il convient d’adopter une bonne hygiène dentaire, des accessoires interdentaires adaptés et une alimentation saine. 

Véritable passionnée par la santé, je vous propose un condensé des meilleures pratiques actuelles, informations santé à ne pas rater, et conseils en tous genres pour bien se porter.

Autres articles associés