EHPAD, réformes autour d’une grave crise des places en maisons de retraite

EHPAD, réformes autour d’une grave crise des places en maisons de retraite

La crise démographique qui secoue les nations occidentales (dont la France) ne touche pas que la population active. Puisque même les plus âgés qui sont de plus en plus nombreux font eux aussi face à une crise d’un autre genre, les lieux pour les accueillir et les prendre en charge se font de plus en plus rares. Face à cette crise des retraités, les EHPAD se préparent à une série de réformes annoncées en octobre 2018. Nous faisons le point sur la situation des établissements spécialisés pour les personnes du troisième âge.

C’est quoi un EHPAD

La définition d’un EHPAD est certes différente de celle d’une maison de retraite, il n’en demeure pas moins que les deux établissements ciblent la même population, les personnes âgées. Cependant, les EHPAD (Établissement d’Hébergement pour Personnes Âgées Dépendantes) s’intéressent surtout aux personnes âges ayant besoin d’assistance au quotidien.

Une pénurie des maisons de retraite/EHPAD

En 2014 l’Observatoire du Cap Retraite a conduit une étude inhérente aux maisons de retraite. De cette étude il ressort en substance que la France subit de plein fouet une crise des maisons spécialisées dans l’accueil et la prise en charge des personnes âgées.

En effet selon l’étude en question, dans moins de 25 ans le nombre de personnes de plus de 80 ans augmentera de près 94 % pour atteindre une population de 7 millions d’individus. Deux régions seraient les plus impactées par le vieillissement, l’Alsace et le Languedoc-Roussillon avec une croissance du nombre de seniors de plus de 100 %. Malheureusement, le nombre de places disponibles pour les accueillir ne suit pas cette évolution fulgurante et il devient assez compliqué de trouver une place en maison de retraite. Du coup, toujours selon l’Observatoire il faudrait prévoir la création de plus de 500 000 nouvelles places en maisons de retraite pour juguler la population de retraités dans le besoin de soins spécialisés d’ici 2040.

Compte-tenu des projections démographiques, trois régions accueilleront des dizaines de nouvelles places à l’horizon 2040. Il s’agit de l’Île-de-France, Rhône-Alpes et les Pays-de-la-Loire. Chacune dans le besoin urgent de plus de 55 000 places à ce jour, ces trois régions préparent une salve de réformes des EHPAD susceptible d’améliorer à la fois les conditions de vie des plus âgés comme du personnel soignant.

Le cas spécifique des EHPAD Paris

La région capitale connaît comme évoqué plus haut une pénurie de places et de personnel soignant en EHPAD. Les ehpad Paris sont non seulement frappés par une crise liée au sous-effectif du personnel soignant, mais connaît également une crise du recrutement compte-tenu du faible taux de candidatures qualifiées.

En outre, l’une des raisons qui poussent le personnel soignant à se désintéresser des EHPAD est l’incidence des accidents de travail, qui dépasse de loin celle des employés du BTP. De plus, le manque de financements nécessaires pour améliorer les unités d’accueil complique la situation de maisons de retraites qui reçoivent désormais des entrants toujours plus dépendants.

Annoncées en octobre dernier par Agnès Buzyn la ministre de la Santé a dévoilé, les réformes tant attendues du milieu des maisons de retraite et EHPAD s’avèrent plus que nécessaires dans un pays où d’ici 2060 1 habitant sur 3 sera âgé de plus de 60 ans.

Véritable passionnée par la santé, je vous propose un condensé des meilleures pratiques actuelles, informations santé à ne pas rater, et conseils en tous genres pour bien se porter.

Autres articles associés