Du miel pour rester en bonne santé

Du miel pour rester en bonne santé

On pourrait penser que le miel est du sucre comme tous les autres sucres, cependant il n’en rien. Le miel est une véritable mine de bienfaits pour notre organisme.

Les composants du miel

Bien sûr, le miel est composé en majorité de sucres (entre 78 et 80%), mais ce sont surtout du glucose et du fructose, plus bénéfiques pour la santé que le saccharose constituant essentiel du sucre blanc. Le miel est également relativement riche en eau (jusqu’à 20%).

Par ailleurs, il a des vitamines (surtout de types B) et des minéraux en abondance, notamment le calcium, le magnésium, le manganèse, le bore, le silicium et bon nombre d’enzymes. Il comporte aussi des flavonoïdes, ces précieux antioxydants, à profusion.

Les vertus du miel

Selon les variétés de miel, les vertus peuvent être plus ou moins accentuées, c’est-à-dire que les différents types de miels ont les mêmes substances mais en proportions non identiques, donc les effets peuvent alors être légèrement distincts. Il faut pourtant noter que les vertus sont communes dans l’ensemble.

  • Du fait de sa richesse en glucides, le miel est énergisant donc tout indiqué pour les athlètes. Son pouvoir sucrant est plus élevé que celui du sucre, aussi il peut avantageusement remplacer celui-ci
  • Grâce à ses flavonoïdes, le miel a un pouvoir antioxydant qui nous aide à ralentir le vieillissement cellulaire, à lutter contre certains types de cancer comme le cancer du sein, celui du foie et celui du côlon, car il empêche les cellules cancéreuses d’essaimer
  • Puis il constitue un bon antitussif et apaise le mal de gorge puisqu’il la lubrifie en cas de grippe
  • Très utile aussi quand on a des insomnies ou plus exactement des difficultés d’endormissement, le miel a un effet apaisant et soporifique, surtout s’il est associé à du lait chaud
  • Le pouvoir cicatrisant et antibactérien du miel a été avéré depuis longtemps : autrefois, dans les hôpitaux, du temps où on ne connaissait pas encore les antibiotiques, on appliquait le miel sur les plaies ouvertes pour les protéger des infections et les guérir. Et actuellement, on en revient à l’utilisation du miel en milieu hospitalier surtout pour les bactéries résistantes qui entravent la guérison des blessures
  • Quand on a des problèmes de digestion, surtout après un repas plantureux, le miel est très efficace pour nous aider à digérer et à éviter la constipation, car en plus il est légèrement laxatif
  • Enfin, pour les lendemains difficiles après une soirée où on a bu plus que de raison, et où on est alors en état d’hypoglycémie, le miel est radical pour ragaillardir avec son fort taux de sucres

Le seul bémol : les diabétiques doivent quand même être prudents avec le miel, justement à cause de sa haute teneur en sucres.

Véritable passionnée par la santé, je vous propose un condensé des meilleures pratiques actuelles, informations santé à ne pas rater, et conseils en tous genres pour bien se porter.

Autres articles associés